Ces études qui sèment le trouble (ce qu’il faut retenir) pour la téléphonie mobile

10 Fév

• Les OEM utilisées dans le cadre de la téléphonie mobile ne sont pas neutres.

• Il faut distinguer les études en laboratoire des études épidémiologiques. Les premières semblent indiquer un effet sur les cellules vivantes et mettre en évidence un potentiel risque pour la santé. Les risques découverts en laboratoire sont corroborés par certaines études épidémiologiques.

• Les conclusions publiées de l’étude européenne Interphone montrent une augmentation du risque de développer un cancer pour les utilisateurs réguliers de téléphones portables depuis plus de dix ans, surtout du même côté.

• Certains chercheurs ayant participé au programme Interphone pointent cependant des biais méthodologiques et refusent de conclurent définitivement. Le nombre d’utilisateurs intensifs pris en compte serait, selon ces chercheurs, trop restreint pour être significatif.

Le rapport BioInitiative se fonde sur 1500 travaux publiés pour établir un risque pour la santé et affirmer que les normes actuellement en vigueur au niveau international ne permettent pas de protéger les populations.

Source : Portables attention danger, Nicolas Lefebvre
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :